Le voyage de l’Obélisque, l’expo qui vous fait voyager en Égypte

C’est une partie de l’Égypte qui a envahi le Musée National de la Marine depuis le 12 février. Notre musée national maritime consacre une exposition passionnante sur le voyage de l’obélisque de la Concorde, de son don à la France à son édification place de la Concorde. Une histoire titanesque et semée d’embûches à la pelle (oui on peut carrément dire ça).

Croix de bois, croix de fer, nous n’avons pas volé ce monument pour une fois. C’est le vice roi d’Égypte qui décide d’offrir à la France en 1829 les deux obélisques du Temple de Louxor, érigés sous Ramsès II. Certes Jean-François Champollion y est pour quelque chose mais c’est pour le grandeur de la France alors va pour l’obélisque #chauvinjusquaubout.
Nous voilà donc avec deux monolithes de granit de 230 tonnes chacun sur les bras qu’il va falloir rapatrier. Notez qu’à cette époque les découvertes égyptiennes en sont à leurs débuts et ce sont des mastodontes enfouis jusqu’à la taille qu’il faut déblayer.

Le voyage de l'obélisque - Frélie

Se met alors en place une organisation gigantesque, coûteuse et surtout fort longue. L’opération est dirigée par l’ingénieur Apollinaire Lebas qui imagine et réalise une machine pour le halage, le transport et l’érection de l’obélisque. Au-delà du présent, le défi semble impossible à cette époque de ramener les obélisques jusqu’en France sans les casser. À expédition exceptionnelle, moyens déployés exceptionnels : des navires et machines sont construits spécialement pour abattre et accueillir l’obélisque.

Mais si en théorie le plan de Lebas tient la route, cette expédition va de mal en pis : du bloc de granit fendu sur quelques mètres, à la crue du Nil qui tarde, de l’impossibilité de dépasser Alexandrie, à l’hécatombe des marins jusqu’à l’écrabouillage d’un spectateur à la Concorde, cette histoire en est presque risible ! Un parcours de sept années semé d’embûches mais qui permet à l’obélisque de trôner royalement place de la Concorde.

Le voyage de l'obélisque - Frélie

Les expositions temporaires du Musée National de la Marine, sont toujours très agréables, bien pensées et très peu fréquentées (malheureusement). Nous avons été enchantées par cette bande annonce… Nous y avons d’ailleurs imaginé tout un fil conducteur ludique qui pourrait convenir aux enfants. Il n’en est rien, ne vous fiez pas à cette dernière malgré sa très belle réalisation technique (et pourtant on a adoré Anubis en patins à roulettes). L’exposition est pleine de petit croquis dont il faut lire les légendes, de tableaux et des véritables maquettes de Lebas. Très intéressant pour des adultes mais qui, pour de jeunes enfants, pourraient forcer les bâillements et l’impatience.


4/5

Pour vous qui aimez voyager et qui êtes admiratif devant notre superbe obélisque de la Concorde, je vous conseille fortement de vous rendre au Musée National de la Marine. C’est un peu de notre histoire dont il est question et de l’influence que nous avons eu dans le monde.
On vous laisse découvrir ce qu’il est advenu de notre seconde obélisque et on espère que vous regarderez un peu plus en détail la base de celle de la Concorde…


INFOS PRATIQUES

Étiquettes :
Fré

Fré

Fré est la caution historique de Frélie. Elle est passionnée par l'Histoire de France, par la photo et par le partage de ces découvertes. Vous la croiserez certainement déambulant dans un musée avec son appareil photo à la main (ou son smartphone pour prendre des photos en cachette).

2 commentaires

  • Caroline
    31 mars 2014 à 11 h 04 min

    Tout à fait passionnant. Il faut que je trouve le temps d’aller visiter cette exposition !

Laisser un commentaire