Tour Paris 13, la plus grande expo de street art du monde. We did it !

Il est de certains événements des occasions à ne pas manquer. La Tour Paris 13 en fait partie !!! On l’a fait avec une attente raisonnablement courte comparée aux 6-7 heures de certains mais cela valait vraiment le détour !

C’est l’histoire de cet immeuble moche moche des années 60, voué à la destruction et vidé de ses habitants. En attente d’une mort certaine, la galerie parisienne Itinérrance a proposé à la mairie du 13ème d’investir l’immeuble pour en faire la plus grande expo de street art du monde. Ce ne sont pas moins de 100 artistes venus du monde entier (France, Chili, Brésil, Portugal, USA, Tunisie, Arabie Saoudite, Argentine, Iran, Chine, Espagnols, Australiens…) qui se sont donc partagés les 36 appartements (4500m2) occupant les 9 étages de l’immeuble pendant 7 mois. Tout ce travail pour ouvrir au public gratuitement la tour pendant tout le mois d’octobre. 30 jours, pas un de plus !!

Alors donc on s’est dit qu’il ne fallait pas rater cet événement si éphémère. Un jour de RTT et c’est parti mon kiki ! Nous nous sommes rendues au pied de la Tour à 8h57 pour être précise et il y avait déjà une bonne centaine de personnes devant nous.
L’ouverture étant prévue à 10h on se dit qu’à midi cela devrait être bon. Mais il y avait quelques petits détails que nous n’avons pas anticipé. D’abord comment rentre-t-on dans la tour ? Il était écrit que 49 personnes pouvaient voir l’expo et que la visite durait une heure. Alors je rectifie et rétablie la vérité vraie : il n’y a que 49 personnes en même temps dans l’immeuble et chacun reste autant de temps qu’il veut malgré la demande de ressortir au bout d’une heure ! C’est donc du compte-goutte : 2 personnes sortent, 2 rentrent !

Le deuxième point qu’il faut anticiper ce sont les gens. Non pas ceux qui attendent. Mais ceux qui se greffent aux personnes qui attendent et là il faut garder son calme ! Tout simplement parce qu’on n’est pas dans une expo lambda où l’on se fiche des personnes en plus. Il ne va pas y avoir de comptage pour rentrer. Là c’est différent ! Au moins 20 personnes sont passées devant nous faisant profil bas et essuyant quelques remarques salées ! Parce que si l’on compte bien, ça fait une grosse demi-heure d’attente supplémentaires à cause de ces retardataires ! Alors l’excuse du réveil qui n’a pas sonné, du petit déjeuner à prendre impérativement ou du coup de téléphone important, on oublie. Ne faites pas ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse !

Après une attente de 4h, qui est relativement passée vite grâce à nos comparses de la file d’attente, nous pénétrons enfin dans l’immeuble ! Il faut d’abord monter les 9 étages que l’on redescend au fur et à mesure en visitant les appartements. Le résultat est bluffant magnifique, surprenant ! N’étant que 49 donc dans l’immeuble (on le saura), on savoure pleinement l’espace. Ce sont différentes histoires, avec des styles très divers, mais tout aussi saisissantes les unes par rapport aux autres. C’est un peu comme si l’on était au centre de l’œuvre complètement spectateur et intégré à la fois !
Il faut une grosse heure pour descendre les étages en savourant les œuvres mais en ne s’attardant pas trop non plus. Un rapide coup d’œil aux pauvres gens attendant au niveau du panneau « 6-7h de queue » nous dissuadant de trainer trop longtemps dans les pièces.
Si vous voulez ne pas être spoilé par les photos, RDV directement en fin de page…

 Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - Frélie Tour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - FrélieTour Paris 13 - Frélie


5/5

Une expérience vraiment à faire si vous le pouvez mais à condition de se lever aux aurores. Nous n’avons pas vu de tentes attendre sagement en bas mais à mon avis ça ne va pas tarder ! Sinon n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel : une expo virtuelle plutôt bien faite vous permet de visualiser les œuvres avec des interviews des artistes. C’est toujours mieux que rien…


INFOS PRATIQUES


Étiquettes : ,
Fré

Fré

Fré est la caution historique de Frélie. Elle est passionnée par l'Histoire de France, par la photo et par le partage de ces découvertes. Vous la croiserez certainement déambulant dans un musée avec son appareil photo à la main (ou son smartphone pour prendre des photos en cachette).

5 commentaires

  • Nicolas
    21 octobre 2013 à 16 h 18 min

    Super bilan photo!!!

  • Dal
    21 octobre 2013 à 20 h 06 min

    Superbe article et photos !
    Merci

  • auroreinparis
    22 octobre 2013 à 13 h 01 min

    On a vu tellement de belles photos sur les blog que je me contenterai de ces visites virtuelles, je déteste attendre, donc non mais merci pour ces belles photos !

  • Olive Ô Saumon
    22 octobre 2013 à 15 h 52 min

    L’expo a l’air super, et tu as été bien courageuse de faire la queue aussi longtemps!

  • Lo
    22 octobre 2013 à 22 h 40 min

    Merci pour le partage, cette exposition est magnifique. Je n’aurai pas le courage d’attendre aussi longtemps pour voir tout ça de mes propres yeux, alors merci beaucoup pour ces superbes photos. Et vive le street-art!

Laisser un commentaire