Couv-Usine-eau

La Machine à laver Paris / Paris Face Cachée 2013

Samedi après-midi, nous avons eu la chance de participer à une seconde activité Paris Face Cachée (la première étant la découverte de la Brasserie la Goutte d’Or par Fré). Je dis chance car les billets partent généralement comme des petits pains tant ces activités/visites sont inédites et intéressantes. Le sésame précieusement obtenu nous nous sommes donc rendues dans le 13ème arrondissement pour une visite mystérieusement intitulé « La Machine à Laver Paris »

On se doutait bien que la découverte allait tourner autour de l’eau mais on n’en savait guère plus ! Après quelques minutes d’attentes, une organisatrice arrive et nous fait pénétrer dans un bâtiment par une porte dissimulée dans une sculpture/fontaine représentant un immense dragon (Danse de la Fontaine Émergente de l’artiste Chinois Chen Zhen). Là nous attend une guide qui nous en dit un peu plus sur l’endroit où nous nous trouvons.

Paris face cachée frélie

Il s’agit en fait de l’Usine des Eaux d’Austerlitz, une usine de pompage et de redistribution d’eau non potable de la ville de Paris. Le principe de cette usine est donc de pomper de l’eau de la Seine ou d’en recevoir d’autres bassins (comme celui de la Villette), de la nettoyer de ses déchets et de la redistribuer aux principaux réservoirs d’eaux non-potable de la Paris. Il faut en effet savoir que Paris est la seule ville au monde à posséder un double réseau complet de distribution d’eau : un réseau pour l’eau potable et un réseau pour l’eau non-potable. Cette dernière est notamment utilisée pour le nettoyage des rues mais également pour l’arrosage des jardins publics ou pour « l’hydratation » de la ville l’été pendant les pics de chaleur (et oui l’eau qui coule dans le caniveau en période chaude sert à introduire de la vapeur dans la ville et à lutter contre la pollution… c’est une découverte pour nous !). Il faut savoir que la question de conserver ce double système (coûteux en entretien et maintenance) s’est posée il y a quelques années. Pour le moment, le choix politique et environnemental a été de le maintenir, affaire à suivre aux prochaines élections…

Paris face cachée frélie

Mais poursuivons par la visite en elle-même, après avoir mis charlotte et casque de protection (ah ah ah on a a-do-ré !) nous voilà parties à la découverte de l’usine. Celle-ci n’est pas très grande et a une forme de cercle, d’où son surnom de « fromage » par les personnes qui y travaillent. Elle est constituée en son centre d’une salle de contrôle, que l’on dirait figée dans les années 70, avec tout un tas d’indicateurs dont un surveillant le niveau de la Seine. L’usine se trouve en effet au niveau de la Seine, soit 25m le niveau le plus bas de Paris, et en cas de crue (plus de 1m50 d’augmentation), il est nécessaire de fermer d’urgence les vannes de communication pour que l’usine ne soit pas inondée. La guide nous explique ensuite le système de pompage, de filtrage et de stockage de l’eau recueillie dans d’immenses « piscines » puis redistribuée à des réservoirs situés dans Paris via d’énormes tuyaux bleu ou rouge selon leur destination. On prend plein de photos, on s’amuse avec nos casques et on écoute bien les explications de la guide si bien que la fin de la visite arrive rapidement !

Paris face cachée frélie

Nous ressortons vraiment ravies de cette visite, c’est une belle découverte et on a appris plein de choses sur la gestion de l’eau dans Paris. Nous avons apprécié de pénétrer dans un lieu habituellement fermé au public pour une visite fort intéressante qui n’était qu’à 2€ par personne ! Saluons donc Paris Face Cachée pour son initiative ainsi que pour les lieux sélectionnés, l’idée est excellente et semble avoir un beau succès. Nous attendons avec impatience la prochaine session pour découvrir de nouveaux lieux insolites ou inédits !

L’info en +
Cette usine est gérée par Eau de Paris un établissement public qui gère le réseau public d’eau potable et non potable de la ville de Paris. Pour en savoir plus sur son rôle et sa mission, rendez-vous au Pavillon de l’Eau dans le 16ème arr. L’exposition en cours « A boire, à voir » traite des fontaines publiques et semble particulièrement intéressante !

Lie

Lie

Lie est la caution curiosité du blog. Parisienne d’adoption depuis 7 ans, elle n’en finit pas de s’émerveiller des trésors de la ville lumière. Vous la croiserez peut-être plongée dans un livre sur un banc public face à la Seine.

Laisser un commentaire