Le brunch de Twinkie Breakfasts

Les brunchs à Paris, c’est tout un art ! Non, parce que je l’ai bien compris en m’installant ici, on n’est pas complètement parisien tant que l’on a pas lancé la -désormais- traditionnelle phrase « Et sinon, ça tente qui, un brunch dimanche matin ? ». Alors ok, le brunch c’est sympa, c’est convivial mais je trouve que ça a tendance à devenir LE mot fourre-tout qui inclut désormais tout élément de nourriture qui peut être ingéré le weekend (et plus spécialement le dimanche) entre 11h30 et 15h… Et là je m’insurge (oui, oui, j’ai des sujets de révolte assez vastes) : un brunch, ce n’est pas une entrée, un plat, un dessert, même si c’est servi un dimanche matin. Ceci est un repas, un déjeuner, mais pas un brunch ! Non mais zut à la fin !

Bon, bon, bon cette petite mise au point effectuée, vous aurez compris que pour moi un brunch qui en vaut la peine comprend : des viennoiseries, des tartines, une boisson chaude, un jus de fruit, des œufs et un petit quelque chose de salé (mais pas un hamburger hein ?). Rien de plus et rien de moins. Ah oui et il faut que tout cela entre dans un budget autour de 20€, parce que ça reste quand même pas bien difficile à cuisiner tout ça (même moi je pourrais le faire – si je n’avais pas la flemme de descendre et de remonter cinq terribles étages – alors c’est dire…). Donc le brunch à 35€ on oublie !

Twinkie Frélie

Twinkie Frélie

Toute cette litanie pour vous parler d’un brunch que j’apprécie beaucoup et qui a le mérite d’associer petit budget avec bonne nourriture. Il s’agit de Twinkie Breakfasts, petit restaurant qui se situe dans la charmante rue St Denis dans le 3ème arrondissement. Le menu du weekend se compose de plusieurs brunchs de nationalités différentes. On a donc le choix entre l’anglais, l’américain, le français (cocorico), l’israëlien ou encore le norvégien. Dans chacun, on a généralement une boisson chaude (à volonté), un jus de fruit puis selon la formule, des œufs brouillés, du saumon, des viennoiseries ou encore des pancakes…
La nourriture est bonne et généreuse et l’on en ressort plutôt bien calé !
L’ambiance du lieu est elle aussi très agréable avec une décoration assez minimaliste tendance loft suédois (enfin c’est comme ça que j’imagine les lofts en Suède en tout cas) et un tas de petites babioles americano-anglaises rigolotes (dédicace à la Reine Elisabeth solaire qui dit coucou). Les serveurs sont généralement très sympathiques et gèrent bien l’attente qui peut être un peu longue passé 13h (mais fallait se lever plus tôt aussi !).

Twinkie Frélie


4/5

En bref, un vrai brunch comme on les aime pour commencer le dimanche du bon pied et avoir le ventre bien rempli pour faire de chouettes balades !


 

L’info en + (qui a quand même un peu rien à voir…)
Le restaurant tire son nom des Twinkies, des « génoises fourrée à la crème » créées en 1930. Selon une légende urbaine, les Twinkies auraient une durée de conservation énorme, puisque quelques Twinkies auraient été gardés depuis 1988 et ne montrent à l’heure actuelle aucun signe de détérioration… Il y a d’ailleurs une expression américaine qui dit « Vous pouvez laisser un Twinkie sur un banc, revenir un siècle plus tard le Twinkie sera toujours là »
Pour les aficionados du film Zombieland (qui était quand même bien marrant), les Twinkies doivent vous rappeler quelque chose puisque un des personnages est obsédé par le fait d’en trouver avant de se faire bouffer par un zombie…

 

 Photos : © Twinkie Breakfasts fb
Étiquettes : ,
Lie

Lie

Lie est la caution curiosité du blog. Parisienne d’adoption depuis 7 ans, elle n’en finit pas de s’émerveiller des trésors de la ville lumière. Vous la croiserez peut-être plongée dans un livre sur un banc public face à la Seine.

2 commentaires

  • Yop
    16 juin 2013 à 23 h 10 min

    ils servent des twinkies ?

    • Lie
      Lie
      17 juin 2013 à 10 h 06 min

      Non je ne pense pas !

Laisser un commentaire