Couv-Tropical

Découverte du Jardin d’Agronomie Tropicale / Paris Face Cachée 2014

Quelques mois plus tard, voilà que l’on s’aperçoit que l’on ne vous a finalement jamais raconté la troisième et dernière activité de notre weekend Paris Face Cachée (pour retrouver les articles précédents, c’est ici). Or cette balade dominicale était tellement passionnante et étonnante qu’il aurait été dommage de ne pas vous en parler…

Ce dimanche là, nous avons pris le RER (oui, oui, oui c’était une expédition pour nous !) pour nous rendre au Jardin d’Agronomie Tropicale situé en bordure du Bois de Vincennes. Nous y avons découvert un endroit hors du temps avec une histoire fascinante !

Ce jardin d’essai, autrefois plus luxuriant, fut créé en 1899 afin de « coordonner les expériences agronomiques » sur les plantes des colonies françaises dans l’objectif d’en augmenter les productions et par conséquence directe l’approvisionnement de la France métropolitaine.

Jardin d'agronomie tropicale Vincennes - Frélie

En 1907, le jardin est alors le lieu idéal pour y organiser une exposition coloniale. Le but de cette manifestation, ainsi que des pavillons construits dans le jardin, était de faire découvrir aux franciliens la vie quotidienne dans les colonies françaises : l’architecture des habitations, les coutumes locales et bien sûr la végétation. Six sites ont ainsi été recréés de toutes pièces : les villages congolais, indochinois, kanak et malgache, la ferme soudanaise et le campement touareg.

La suite de l’histoire du jardin sera à la fois militaire : il abrite un hôpital pour les troupes coloniales pendant la Première Guerre Mondiale puis divers monuments aux morts érigés à la mémoire des combattants des colonies, mais également scientifique car le site héberge par la suite l’École d’Agronomie Tropicale.

Jardin d'agronomie tropicale Vincennes - Frélie

Aujourd’hui le site et ses différents monuments sont classés mais les édifices sont malheureusement laissés à l’abandon à l’exception du Pavillon de l’Indochine qui a été rénové et accueille des expositions temporaires. Si cela donne pour le moment un charme au jardin, cela ne permet pas de conserver comme il se doit cette part de notre histoire.

Quoi qu’il en soit, l’accès au jardin est gratuit et des visites guidées sont périodiquement organisées (renseignements ici). Ne manquez donc pas de vous promener dans ce lieu à l’atmosphère si particulière !

 


 > Pour consulter nos articles consacrés à Paris Face Cachée, c’est ici !
Lie

Lie

Lie est la caution curiosité du blog. Parisienne d’adoption depuis 7 ans, elle n’en finit pas de s’émerveiller des trésors de la ville lumière. Vous la croiserez peut-être plongée dans un livre sur un banc public face à la Seine.

Un commentaire

  • une Bordelaise
    12 mars 2015 à 20 h 45 min

    Découvert le WE dernier, j’ai adoré cet endroit !

Laisser un commentaire