Couv-1001nuits

Coup de coeur pour l’exposition « Les Mille et Une Nuits » à l’Institut du Monde Arabe

 Dimanche après-midi après avoir batifolé dans la folle neige parisienne et voulant joindre l’utile à l’agréable, nous nous sommes réfugiées à l’exposition « Mille et Une Nuits » à l’Institut du Monde Arabe. Ni Fré, ni moi-même ne nous étions jamais rendu dans ce centre culturel et cette exposition nous a paru être une excellente raison pour partir à sa découverte.

les mille et une nuit frélie

On peut dire qu’en terme de découverte nous avons été servies puisque nous avons tout simplement adoré cette exposition qui nous a transporté l’espace de quelques heures à des kilomètres de Paris et de son froid glacial !

Mais commençons par le début, après avoir payé notre entrée (sans avoir fait la queue, et c’est appréciable !), nous pénétrons dans une première salle, sorte de prologue à l’exposition. Il y est expliqué les origines du conte des Milles et Une Nuits à travers manuscrits et livres anciens. On apprend ainsi que contrairement à ce que l’on pourrait croire la genèse de ces écrits sont multiples et trouvent leurs origines dans plusieurs civilisations, l’ouvrage s’étant ensuite étoffé au fil des siècles. Après cette première approche de l’œuvre, on avance dans l’exposition comme dans le récit via des histoires mythiques (Sinbad le Marin, Aladin…) et les personnes clés (Shéhérazade, le Calife).


L’exposition est en effet construite en petits univers permettant ainsi de se plonger dans chaque salle dans un nouveau monde fait de couleurs, de musiques et de senteurs différentes. Se succède ainsi la découverte des délices des Palais d’Orient, des djinns et autres génies dans une grotte de papier ou encore des flots tumultueux en compagnie de Sinbad. Mention spéciale à la « bulle d’écoute » située dans la deuxième salle et constituées de confortables fauteuils, assemblés en cercle, dotés de casque permettant l’écoute en français ou en arabe d’une sélection de contes des Mille et Une Nuits. Ainsi installé, les yeux perdus dans les étoiles qui défilent au plafond, la magie des contes ne pourraient être plus palpable…

1001 nuits Frélie


5/5

En résumé tous les ingrédients d’une bonne exposition sont donc réunis : une scénographie belle et néanmoins pratique (pas comme à la BNF si vous voyez ce que je veux dire…), des contenus et des médias diversifiés (audio, vidéo, texte) et un sujet intéressant sur lequel on apprend plein de choses ! Vous l’aurez compris nous sommes sorties de l’exposition avec l’impression d’avoir fait un court voyage en Orient et en ayant appris plein de nouvelles choses. Un vrai coup de cœur donc pour l’exposition « Les Mille et Une Nuits » de l’Institut du Monde Arabe !


L’info en +
Il nous avait bien semblé sentir des notes orientales pendant notre parcours… Vérification faite, une « signature olfactive » 100% biologique a bien été créée pour l’exposition par Sevessence : « Jean-Charles Sommerard, l’artiste-nez de la société Sevessence, a imaginé la signature olfactive biologique des « Mille et Une Nuits », exposition événement de l’Institut du Monde Arabe, ouverte jusqu’au 28 avril 2013. Cet éco-parfum aux notes boisées, chaudes et orientales, baptisé Alf Layla, est diffusé dans l’atmosphère pendant l’exposition, et proposé en flacons individuels dans la boutique de l’Institut. » (SOURCE : docnews)

 

INFOS PRATIQUES

Étiquettes : ,
Lie

Lie

Lie est la caution curiosité du blog. Parisienne d’adoption depuis 7 ans, elle n’en finit pas de s’émerveiller des trésors de la ville lumière. Vous la croiserez peut-être plongée dans un livre sur un banc public face à la Seine.

3 commentaires

  • Laurette
    22 janvier 2013 à 0 h 29 min

    Une signature olfactive ??! C’est brillant ! Idéal pour immerger le visiteur dans la thématique !

  • Shai
    22 janvier 2013 à 15 h 26 min

    Ça me donne encore plus envie d’y aller !! Merci pour cet article 😉

Laisser un commentaire